Pokémon Kamizawa Index du Forum Pokémon Kamizawa
Projet RPG Maker XP en développement
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chez Disccat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pokémon Kamizawa Index du Forum -> Place des membres -> Galeries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Disccat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 237
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 26 Sep - 21:28 (2011)    Sujet du message: Chez Disccat

Bandes dessinées:

"Strips"


Mes premiers essaies lancé sur le net, en version strip. Un strip, c'est une suite de 4 à 8 images en moyenne représentant souvent un gag ou une histoire tenant dedans.

1 ) Voir "Scéance photo" terminé le 14 Janvier 2008.
2 ) Voir "Mauvais joueur" terminé le 15 Janvier 2008.
3 ) Voir "Drôle de goût" terminé le 19 Janvier 2008.
4 ) Voir "Copie ou réel ?" terminé le 6 Février 2008
5 ) Voir "Question de vêtements" terminé le 26 Mars 2008
6 ) Voir "Drôle de goûts... 2" terminé le 28 Mars 2008
7 ) Voir "Entre génération" terminé le 8 Mai 2008
8 ) Voir "Amoureux ?" terminé le 5 Juillet 2008
9 ) Voir "Amour aveugle"terminé le 28 Novembre 2008


"La Légende de Crohyena"


Cette série de pages représente une légende de mon projet "Pokémon Kamizawa", qui avance assez lentement vue le très peu de temps que je passe dessus.
Les pages ont été terminée et diffusée le 18 Décembre 2009.
Déconseillé aux coeurs sensibles.


"1", "2", "3", "4", "5".


"Un autre monde"

La nouvelle histoire Pokémon qui démarre, la première page n'indique pas encore grand chose. Soyez patient pour en apprendre plus.

"1", "2"



"L'histoire d'un Malosse"


La plus célèbre de mes histoires sur Pokémon, c'est sans doutes celle de Malosse. Ce jeune Pokémon abandonné par son maître doit faire face au monde extérieur, affronter les dangers et les caprices d'autres Pokémon sauvages. Il va découvrir que l'amitié existe, et le pouvoir de celui-ci.
Cette histoire a commencé par un strip le 21 Décembre 2008 pour un concours de Noël, et qui a obtenu la 3ème place.


"1", "2", "3", "4", "5", "6", "7", "8", "9", "10", "11", "12", "13", "14", "15", "16", "17", "18", "19", "20", "21", "22", "23", "24", "25", "26", "27", "28", "29", "30", "31", "32", "33", "34", "35", "36", "37", "38", "39", "40", "41", "42", "43". Fin!



Dessins:

"Créatures©"


Les dessins présentés ici sont ceux de ma BD personnelle, qui je l'espère sera éditer pour bientôt. Ils sont protégés et formellement interdit d'utilisations ou reproductions!

_Titouan le panda_Brian le chaton mauve_Évo et sa maman


"BD Créatures© - Nouki et Évo©"


Les dessins présentés ici sont ceux de ma BD personnelle, qui je l'espère sera éditer pour bientôt. Ils sont protégés et formellement interdit d'utilisations ou reproductions!

1, 2, 3, 4, 5. Fin!

"Pokémon"


Dessins Pokémon

_Le Roi Lixy_Road Runner et Vil Coyotte_Un jeune Lacto_Joyeux Noël 2009_Guerrule en excès de vitesse_Deux frères ténébreux_Un Canarticho cuit_Disccat


"Autres"


Du pas classé.

_Le Chanteur Masqué



Fan-Fiction:

"Le Roi Lixy"

Il ne s'agit pas là d'un remake d'histoires Pokémon déjà connu, ni même d'une reprise totale de jeux, mais plutôt de celle du « Roi Lion », dans un style « Le Roi Léo », et avec des Pokémon. Bien entendu, cette histoire va suivre sur celle de Disney, mais sous mon propre point de vue, dans la peau du personnage qui me représente, le dit « Évolicat » nommé « Disccat ». Oui, c'est bien moi. Attendez-vous à reconnaître ce grand classique, et découvrez les exclusivités liés à de nouvelles scènes et quelques Fakemon de mon projet Kamizawa. Ne vous inquiétez pas, un seul de mes Fakemon est instauré, et il vous sera assez bien décrit. Pour les Pokémon de la cinquième génération, ne connaissant pas leurs noms en Français, ils vous seront décrits si nécessaire, il n'y en a pas énormément.
Pour information, cette fiction est à la base le scénario d'une version Bande Dessinée, mais à force de lire les histoires de quelques amis, je suis parti dans l'envie d'écrire mon scénario sous cette forme. Évidemment, la version texte et la version imagée seront différentes, puisque la version texte n'est que ce que je vie, tandis que la version imagée montrera des scènes que je ne connaîtrai pas en tant que personnage intégré à l'histoire, et inversement, en Bande Dessinée, certaines scènes que j'aurai vécu dans la fic n'y apparaitront pas. Il n'est pas sûr non plus que j'attaque la version Bande Dessinée.

C'est le beau jour, notre futur Roi est né. Je me tiens aux côtés du père, notre Roi actuel, Mufasa, un Luxray honorable, en attendant l'arrivée de sa compagne Sarabi, tenant fermement le petit dans sa gueule. Et c'est avec surprise que le Roi et moi-même découvrons la blancheur du Prince! Pourquoi un petit Lixy blanc, alors que les parents sont « normaux » de couleurs? Mufasa m'explique qu'il porte des gènes héritées d'un Roi légendaire transmit de plusieurs générations, qui n'était pas non plus d'une couleur dite normale, ce qui explique la couleur différente de Scar, son frère. Il existe dans ce monde des êtres qui sont différents physiquement, leurs apparences trompent beaucoup, et sont souvent rejetés par craintes et mauvais jugements. Le seul qui peut vraiment m'éclairer sur la question n'est autre que Scar, mais ce dernier n'a pas seulement une apparence trompeuse, de sa couleur, son œil blafard, mais sa réputation est bien sombre. Cela pouvait se comprendre, il est né d'une couleur différente, mais pas blanc comme notre nouveau petit Prince, et n'a pas été désigné Roi à la naissance des deux frères jumeaux, sans doutes à cause de sa différence. Scar n'a que le pelage bleu chez les autres Luxray qui lui est donné marron. Même si on dit qu'il n'est jamais trop tard pour changer les choses, j'ai bien peur que la haine et la jalousie de Scar aient pris le dessus de sa conscience, mais qui sait?

Il est temps maintenant de présenter la petite merveille aux Pokémon peuplant sur le territoire de notre Roi. Rafiki, un vieux Simiabraz, s'approche tenant un bâton orné de baies sèches, et ouvre l'une d'elle qui renferme un étrange liquide, que ce vénérable enflammé dispose d'un doigt sur le front du petit. Il le prend ensuite dans ses bras, et nous nous dirigeons tous au bout du Rocher du Luxray, où une foule de Pokémon attend dans la savane de voir la souveraineté qui gouvernera ce Royaume prochainement. J'appréhende la réaction de ce public lorsqu'il verra l'apparence du tout petit, et si le gamin blanc n'inspirait pas le peuple? Zazou, un Pijako qui est le conseiller du Roi, survole nos têtes, avant de se poser sur le dos de Mufasa. L'apparence de Lixy ne semble pourtant pas le gêner, tandis que je sue sous la pression de la scène, le sol est humide sous mes pattes. Cependant, je ne voulais pas quitter cet événement si important sous prétexte que j'avais soif, et tant pis si je venais à m'écrouler à terre. Mon cœur bat à cent à l'heure! Si il continue, je vais faire une crise d'asthme! J'ai quelques maladies physiques, mais je n'aurai le temps de les décrire, voilà que Rafiki s'apprête à tendre les bras portant Lixy.

La foule en bas est impatiente, mais une chose me choque tout de même, je n'aperçois pas Scar... Même si celui-ci n'est pas Roi, il aurait pu assister à la naissance de son neveu, non? Et voilà! Les Pokémon sont en délire! Ils semblent adorer leur futur Roi! Rafiki tend le petit en direction du ciel, sous un rayon de lumière inattendu. Serait-ce un miracle? Personnellement, je n'y crois pas. Un Pokémon utiliserait-il la capacité Flash? Ou les nuages seraient écartés par des Pokémon volants? Peu importe, mine de rien, on ressent fortement une présence magique à cet événement, c'est un sentiment que je ne puis exprimer avec des mots. Mon cœur a doublé de vitesse, et pourtant la pression qui pesait sur moi s'est un peu envolée, et même si j'en ai toujours une part au fond de moi, j'ai les larmes qui coulent, des larmes de bonheur, je suis heureux!

Après quelques minutes, à la pointe du Rocher du Luxray, Mufasa fait part d'un grand discourt, avant que Rafiki ne dépose Lixy aux pattes de Sarabi. Ne faisant plus attention à ce public, je m'approche de ce petit timidement, n'osant trop le déranger. Il est d'une blancheur jamais vue, son regard est trop merveilleux. Tout d'un coup, il me fixe curieusement de ses yeux bleus, essayant de déchiffrer mon visage. Je suis un Evoli, mais pas un simple Evoli, je dispose moi aussi de mes petites différences. J'ai des yeux d'un mélange de bleu, de vert, et de gris, et j'ai ma patte avant-droite de la même couleur que la crinière autour de mon cou, quelques mèches rebelles dessus ainsi que sur mon front. Mais pourquoi ce petit semble tant absorbé par mon image? Pourquoi je l'intéresse autant? Je n'ai fais encore aucune action en sa faveur, et pourtant, on dirait qu'il est inspiré de confiance... Ce petit bout de chou, voilà que je m'attache à lui d'un bref instant. L'aurait-il ressenti en me dévisageant? Ou serait-il de nature naïve? Non, je sais que ce n'est pas sympa de penser une telle chose aussi vite, il est encore tout petit, et il doit découvrir le monde qui l'entoure. Il tend une patte en ma direction, voudrait-il que je l'approche un peu plus? Tu vas voir si je ne vais pas me prendre une châtaigne sur le coup, signe d'amitié chez les Pokémon électriques...

Zazou s'approche soudainement à côté du Prince, n'hésitant pas à briser le lien entre le petit blanc et moi. Oh, mais c'est que le Prince n'a pas l'air d'avoir aimer cette interruption lui non plus, tandis que Zazou s'adresse à lui sans le laisser respirer une seconde. « Vas-y petit, lance-lui une belle châtaigne! ». Ma pensée semble parvenir aussi au petit, qui grille d'un coup de Crocs-Éclair ce pauvre pot de colle qu'est Zazou. Nous éclatons tous de rire sur la scène, tandis que Zazou nous tire une gueule de bois. Le soleil ne tarde à se coucher, et nous rentrons aussitôt dans la tanière du Roi.

Quelques semaines se sont écoulées, et Tommy le petit Prince commence déjà à faire des siennes. Il arrive en courant comme un dingue dans la tanière, alors que le groupe de Luxray dort profondément. Moi qui est dur au réveil, j'observe ce petit tirer l'oreille de son père en lui criant une promesse que celui-ci lui avait faîte. « Mufasa! Pense à te réveiller en même temps que ton fils quand tu lui promets quelque chose! ». Bien entendu, ce n'est pas mon genre de crier ce que je pense haut, je suis trop discret et réservé pour ça. Je décide de me lever, et de réveiller le Roi à mon tour, en lui mordant l'autre oreille. Un coup que je n'aurais pas dû faire, après avoir reçu une violente attaque Étincelle...

Mufasa réveillé, il emmène Tommy à l'extérieur, et bien entendu, je les accompagne. J'ai toujours été attentif aux histoires que me contait le Roi, il les tient toutes de son père, et même si je connaissais déjà celle qu'il allait citer à Tommy, je ne puis m'empêcher de l'écouter à nouveau. Mufasa décrit les limites de son territoire, ce sont celles qui devront aussi limiter celui de Tommy quand ce jeune Prince sera Roi. Mais le petit ne semble pas satisfait, et demande pourquoi les limites ne tiennent pas compte d'un grand terrain sombre à l'horizon. Mufasa hausse la voix, il tient absolument à faire comprendre à Tommy qu'il ne doit pas s'aventurer là-bas. Mais Tommy l'écoute-t-il? Je l'espère bien, j'ai pas moi non plus l'envie de m'aventurer sur un terrain aussi dangereux!

Avec le Roi et le Prince, je parcours un petit bout de chemin sur notre territoire, avant l'arrivé de Zazou, qui vient annoncer son rapport du matin. Tandis que Mufasa l'écoute attentivement, Tommy me saute au cou pour me provoquer un peu, et me faire jouer avec lui. J'adore passer mon temps avec ce petit, il est parfois collant, mais plus souvent affectueux et plein de joie. Nous jouons au jeu du « Miaouss » , et bien sûr, c'est lui qui a prit le rôle du Malosse. Cependant, je m'épuise vite physiquement, et je suis vite rattrapé. Mais alors que Zazou continue son discourt sans même se rendre compte des évènements qui l'entoure, Mufasa nous demande à Tommy et à moi ce que l'on fait. Nous lui expliquons notre jeu de chasse, et le Roi trouve l'idée intéressante, mais propose une cible différente. Vous avez devinez qui? « Zazou, retourne-toi » demande le Roi au Pijako. Celui-ci se retourne en se demandant pourquoi, et Mufasa lui explique que c'est une leçon d'attaque qu'il va enseigner à Tommy. Zazou perd son sang froid à la vitesse des éclairs, alors que Mufasa insiste à ce que ce dernier se tourne. Avec le Roi et le Prince, je m'abaisse dans l'herbe sous les conseil du père Luxray, et je n'en reviens pas de nos performances sur la discrétion, alors que Zazou essaie déjà de nous retrouver du coin de l'œil. Quelques secondes s'écoulent... Et BAM! Tommy a plaqué le piaf à terre! Il est trop fort ce petit, je suis éclaté de rire avec Mufasa. Mais un Taupiqueur surgit d'un coup pour nous donner l'alerte d'intrusion de Grahyena sur notre territoire. Mufasa se presse d'aller les chasser, tandis que je ramène Tommy en lieu sûr.

Le petit Prince aurait aimer accompagner son père dans son devoir, mais j'essaie de lui faire comprendre pourquoi il ne peut y assister. Se battre n'est pas un jeu, on ne sait jamais comment ça peut se terminer, il suffirait que les Grahyena prennent le Roi par surprise, ou même qu'un d'entre eux réussissent à embarquer le Prince avec une rapidité élevée... Mais Tommy ne semble pas du tout intimider pour si peu, il est même déterminé à s'entraîner pour devenir aussi fort que son père. « Ne demande pas à moi Tommy, j'ai toujours eu peur de me battre, et je n'aurai pas la possibilité de te faire gagner beaucoup d'expériences... », lui dis-je. C'est vrai, je sous-estime toujours ma force, et ça se comprend, entre mon souffle au cœur, et ce qui tourne autour de ça, je remercie l'explosion d'un gaz qui m'a donné ces problèmes à travers les gène de ma mère! Le Roi me connait bien, et c'est pour cela qu'il m'a confié la responsabilité de son fils lors de son absence, malgré ma faiblesse, j'ai compensé avec ma stratégie. Il me trouve malin. Moi? Je laisse toujours les autres me juger, sinon je m'abaisserais encore le niveau. Mais ce qui est sûr, c'est que je tiens à ne pas manquer à ma parole, et puis je ne veux personnellement pas qu'il arrive malheur à Tommy, ce petit est si adorable!

Le petit Prince se précipite dans les pattes de sa mère, je pense que les laisser seul un moment ne les déplairait pas. Je m'assoie dans un coin du rocher du Luxray, quand surgit Scar de nul part. Il me demande comment se porte le petit, et ce que Mufasa a apprit à son fils. Je préfèrerai lui dire d'aller se renseigner lui-même, mais je lui raconte ce début de matinée, ne voulant pas créer d'histoire avec ce sombre personnage. « Intéressant... ». Que trouve-t-il d'intéressant? Aurait-il un mauvais coup derrière la tête? Non! Il ne ferait jamais de mal à sa propre famille! Mais... Je reste quand-même vigilant avec ce Luxray. Pourquoi jusqu'à présent ne s'est-il pas du tout lié à son frère et son neveu, et que tout d'un coup, il trouve intéressant des histoires banales de sa famille? Peut-être a-t-il compris son erreur, ou qu'il a fait une croix sur le passé? Scar repart, comme si de rien était, comme si il ne m'avait jamais parlé.

Je rejoins Sarabi et Tommy, en gardant mes suspicions soudaine de côté, ce qui me donne une frayeur dans le dos. Sarabi fait la toilette de son petit, qui celui-ci ne semble guerre apprécier. Je me demande si j'ai bien fais de les rejoindre si vite dans ce moment intime entre une mère et son fils, mais Tommy me demande de rester l'attendre à côté d'eux, ce qui ne semble pas non plus gêner Sarabi. Je me suis toujours senti de trop, et surtout dans ces conditions, où je n'ai aucune utilité, mais si ils veulent me partager leurs intimités comme si j'étais de leur famille, si ma présence leur fait tant plaisir, je ne peux pas non plus les décevoir, alors je prend ma gêne en patience, et je tiens compagnie à mon p'tit Prince tout blanc. Il est comme un petit frère pour moi, je veille sur lui quand je suis avec, je lui conte des histoires le soir, avant de dormir, tandis qu'il se couche à mes côtés sans que je ne sache pourquoi. Si il voulait se sentir protégé, il pouvait dormir auprès de ses parents, et pourtant, je me suis réveillé quelques matins dans les petites pattes de Tommy. Il a encore les coussinets tout doux, c'est trop mignon!

Il fallu que je pense un instant pour m'apercevoir à mon retour sur Terre que Tommy s'était évadé des larcins de sa mère. D'après elle, il est parti faire un tour sur le Rocher du Luxray. Tommy me demande de l'attendre, et soudain plus de Tommy... C'est me poser un Laporeille en plein directe... Faute à moi, je n'avais qu'à être attentif, je fais mauvaise garde personnelle. Je décide de faire un tour près de l'étang, plongé à nouveau dans mes pensées, précisément sur mon passé lointain. Je ne suis pas né Pokémon, j'étais un humain qui élevait ses petites créatures avec amour. Je n'oublierai jamais mes compagnons qui donnaient leur vie pour mon plus grand bonheur, un bonheur que je rendais à mon tour en les bichonnant à tout moment. Je me demande comment ils se portent depuis cet incident...

Un jour, alors que je me promenais près d'un lac, un Dialga est apparu. Ce jour là, j'étais sans mes Pokémon, alors je me suis caché et j'ai observé ce grand légendaire boire, avant qu'un tourbillon obscure ne sorte de l'eau. Giratina apparu à son tour, embarquant de son possible le Dialga dans un trou spatio-temporel... Et c'est à ce moment là, que je reçu je ne sais quel sort de Dialga, prit de panique. J'ai eu comme un immense trou noir, qui avait suivi d'une lumière si blanche et si éblouissante! Je me suis réveillé à côté d'un Lixy, un jour, qui me parlait... « Quoi?! Un Pokémon qui parle?! ». J'ai mis du temps à comprendre que j'étais moi-même devenu un Pokémon, un Evoli, mon Pokémon préféré... Coïncidence? Aucune idée... Ce Lixy? C'était Mufasa quand il était tout jeune, il ne devait avoir que quelques semaines, tout comme Tommy aujourd'hui. C'est à ce moment là que j'ai commencé à vivre au côté des Luxray, malgré qu'au début, je n'étais pas accepté par le clan. Mais le Roi du moment était aussi brave que Mufasa actuel, et si son fils voulait me garder auprès de lui, alors il acceptait de croire en moi. Jusqu'à présent, je me suis toujours senti seul, peut-être à cause de mes Pokémon qui me manquent... Ce fichu lac, c'est depuis ce jour que je passe du temps à penser près de l'étang de la Terre des Luxray, l'endroit où précisément je me suis éveillé...

Tandis que je suis perdu dans mes pensées, Sarabi me surprend d'un coup, et me demande où sont passé Tommy, Lyona, une jeune Lixy, et Zazou, qui sont censé se trouver près de l'étang. Après un instant de réflexion, je me suis demandé où ils ont pu aller, et malheur! L'idée du territoire de l'ombre me vient à l'esprit! Sinon pourquoi aurait-il menti à sa mère? Ne voulant pas inquiéter Sarabi, je pars à leur recherche supposant savoir où ils se trouvent, sans un mot de plus. Je cours, je cours, mais je m'épuise rapidement... Cependant, je refuse de perdre trop de temps, et je reprend au plus vite mon trajet. Je croise le chemin d'un Luxio passant par là, appartenant au clan de notre Roi, et qui est un jeune très fidèle. Je lui demande d'aller prévenir le Roi pour que ce dernier me rejoigne au territoire de l'ombre, sans ajouter un mot de plus. Si je lui disais que le Prince se trouvait là-bas, aïe aïe aïe... Il pourrait en parler à tout le clan et déclencher une furieuse émeute... Et si Tommy ne se trouve pas dans le territoire de l'ombre, je passerai pour quoi, moi? Je sais que Mufasa prendrait ma défense, il est convaincu depuis son enfance de ma fidélité envers mes proches, mais les autres...

J'arrive finalement à la frontière du territoire ennemi, la végétation y est rare, et on n'y trouve pratiquement que des plantes épineuses asséchée. Le coin est silencieux, si calme, qu'il doit se passer quelque chose d'anormal... Soudain, il me semble apercevoir un Pijako décoller rapidement jusqu'au ciel, suivi d'un tracé enflammé cicatrisé par les cendres. « ZAZOU!!! », je crie en me rendant compte que ça ne pouvait être que lui. Les petits ne doivent pas être bien loin du point de départ du conseiller du Roi. Je m'active pour rejoindre cette zone, traversant des champs d'os abondant le terrain fracas de ce territoire de l'ombre.

J'aperçois enfin le Prince et son amie, mais ils semblent avoir des problèmes avec trois Grahyena du coin. Je me hâte d'une attaque Charge sur l'un de ces trois morfales, ce qui me laisse après contacte un temps de répit pour joindre Tommy et Lyona. Peu importe comment ils sont arrivé là, il faut absolument les sortir de cet enfer au plus vite! Mais à peine prêt à repartir que les Grahyena nous ont bloqués le chemin. Soudainement, j'entends un miaulement qui est poussé par Tommy, cet abruti m'a fait sursauté, mais il semble se couvrir de ridicule sous les yeux des trois ténébreux... Mon pauvre petit Tommy... Et pourtant, son second cri ressemble plus à celui d'un Luxray, un Luxray que je connais bien d'ailleurs, on penserait qu'il a la même voix que Mufasa... Encore une fois, j'ai suivi ce cri d'un sursaut, quand apparaît d'un coup le Roi affrontant les Grahyena violemment. Les trois rigolos se sont trouvé dos au sol, sous les puissantes pattes de Mufasa. Après cette bonne leçon que le Roi leur a flanqué, c'est vers nous qu'il se tourne, semblant très furieux. Mais quelque chose d'inattendu se produit! Les trois Grahyena se sont très vite sauvé comme des lopettes! Que se passe-t-il? Et bien le crâne d'os le plus grand du coin est apparemment un crâne vivant, puisqu'il vient brusquement de s'élever dans les airs, soutenu par un corps squelettique portant une vieille peau déchirée... Ça y est j'ai compris! C'est un très vieux Pokémon qui vient de se réveiller! C'est un Pokémon que rare connaissent vivant, puisqu'il s'agit d'un Pokémon légendaire de type Zombie qui passe son temps inactif, mais lorsque ce dernier se réveil, il est bien plus que redoutable! Son nom... Je m'en souviens, c'est un Deafant!

Il semblerait qu'on a mit ce gigantesque Pokémon en colère, effectivement, il domine ce territoire, et voir le Roi Soleil dans son Royaume ne l'enchante guerre... Mufasa engage le combat contre ce gros montre, mais je ne me fais pas trop de soucis, je connais sa force, à mon Roi. J'hésite à engager le combat à ses côtés, je ne suis pas sûr de savoir correctement utiliser mes capacités, et la résistance de Deafant est immense!... Mais peut-être... Peut-être que si j'arrive à utiliser ma Ténacité et le coup du Fléau... Je sais qu'en tant qu'Evoli, j'ai plus de vitesse que ce balourd. Soutenu par Mufasa, c'est ma seule chance de pouvoir l'aider. Je me place donc entre les deux combattants d'élite, et je concentre mes forces comme jamais auparavant. Mufasa s'est arrêté surpris de m'apercevoir sur le terrain, et ne fait pas attention à Deafant qui s'apprête à m'écraser de son attaque. Le Roi se précipite soudainement pour tenter de m'éviter la douleur, mais trop tard, je subit la puissante attaque écrasante du gros mammouth zombifié... Est-ce que j'aurai encore assez de forces pour me relever? Si j'ai réussi mon coup, il ne devrait pas y avoir de soucis.

Mufasa décide de reprendre ses mouvements qui ont doublé de puissance contre l'ennemi, tandis que Zazou écarte les petits de la scène de combat. Mais Tommy n'est pas d'accord avec le piaf, et n'hésite pas à le griller au bout d'un moment pour se rapprocher plus du danger. Je sais qu'il veut être utile pour réparer les dégâts qu'il a causé, mais il n'a pas encore assez d'expérience pour espérer épauler son père. Finalement, j'ai réussi à me relever, tremblant un peu sur mes pattes. J'ai une jolie tâche dans ma fourrure, il n'est plus question que j'avale cette baie Oran, que je conservais dans ma crinière... Je regarde où en est le combat, et je constate que le Roi réussi à maintenir Deafant, ils sont face à face, Deafant essayant de forcer le passage. Je ressent comme un truc, c'est indescriptible, mais j'ai trouvé comment utiliser mon attaque Fléau! Mais est-ce que ça va suffire pour allonger le géant d'os? Et puis zut! Il faut se lancer dans la vie! Et c'est à toute allure que je charge Deafant, ressentant comme une force que je n'avais jamais ressenti quand j'étais humain... Ou alors je n'avais plus les soucis physique que je disposait il y a quelques minutes encore? Non, je ne m'attend pas à un miracle, tout ce que je veux, c'est permettre à Tommy et Lyona de rentrer chez eux sain et sauf. Évidemment que je tiens à ma peau aussi! Je tiens à vivre aux côtés de mes amis, voir grandir Tommy, et l'accompagner comme je l'ai fais avec son père.

BAM!!! Je percute Deafant avec mon mouvement, accompagné par une puissante attaque Tonnerre de Mufasa, que je sent bien passer aussi... Je ne sais pas si mon coup a porté, mais Deafant fini par quitter lui-même le combat, sans doute reprendre son souffle avant de riposter à nouveau. Me voilà couché au sol, à moitié paralysé entre l'électricité et la fatigue. J'avoue que je crains beaucoup maintenant l'idée que Mufasa punisse Tommy pour les dangers qu'il a pris en emmenant en ballade la jeune Lyona sur ce territoire. Zazou, arrivé avec le Roi avant qu'intervienne Deafant, se fait disputé du regard du Roi, ce qui lui clou le bec avant qu'il ne commence à l'ouvrir. J'ai compris que Zazou avait la responsabilité des deux petits lorsque Sarabi m'en a parlé, mais me sentant aussi responsable d'avoir failli à ma bienveillance sur le petit Prince, je m'avance de quelque pas lourd en prononçant mon regret. Mufasa ne semble même pas me calculer, et se dirige directement vers son fils, qu'il commence à gronder sévèrement. Tommy est le déclencheur de cette histoire? Cela me déplait de l'admettre...

En reprenant la route pour la tanière, Tommy s'excuse encore une fois auprès de son père, celui-ci demande à Zazou de raccompagner Lyona. Sans dire un mot, je continue la route avec le piaf et la petite, avant d'entendre le Roi me prononcer quelques mots. Zazou et Lyona s'éloignent, et Mufasa commence à m'expliquer quelque chose... D'après lui, je n'ai pas à être responsable des bêtises de Tommy, ce petit doit apprendre à assumer seul ses actes, quels-qu'ils soient. Bien sûr, je suis d'accord avec lui, mais Tommy est si jeune... Mais au point de vue du Roi, ce n'est pas une raison pour que ce petit soit désobéissant, et là non plus, il n'a pas tord. Je sais que je pourrai rester avec eux à tout moment, qu'importe les cas, mais cette fois j'insiste pour les laisser seul discuter, et je m'éloigne sans faire d'histoires, à une distance où je ne les perd pas de vue pour les accompagner peu après. Si j'étais resté à côté d'eux, encore une fois je me serai senti de trop, et j'aurai commencé à m'angoisser pour rien.

De loin, j'entends encore Mufasa gronder le petit Tommy, celui-ci semble avoir pourtant compris son erreur, mais je comprend l'inquiétude qu'a dû avoir ce brave Luxray à l'égard de son fils. Il ne le gronde pas au plaisir de se défouler sur le petit, mais simplement parce-qu'il tient énormément à lui. Si il venait un jour à perdre son enfant, il ne remonterait jamais la pente, et finirait par se laisser mourir dans un coin... J'ai comme une idée de quoi peut parler Mufasa, après avoir fait une petite course avec son fils pour se défouler un peu et détendre l'atmosphère qui les lie. Le Roi et le Prince regardent le ciel, une nuit sans nuages, éclairée par les milliers d'étoiles scintillantes qui peuplent notre galaxie. Le père de Mufasa lui contait que ces étoiles dans le ciel sont des Rois des temps anciens, qui contemplent le monde depuis là-haut, et veillent auprès de nous, je suppose que Mufasa raconte cette histoire à Tommy.

Un court instant plus tard, le père et son fils me rejoignent, et nous rentrons tous pour nous coucher dans la tanière. Mais avant de me plonger dans un profond sommeil, je cherche Scar un peu partout où il a l'habitude de se nicher, mais je ne le trouve pas. Peut-être a-t-il des planques que je ne connais pas? Scar m'intimide déjà beaucoup entre son apparence et ses réactions très en retrait, il semble trop solitaire pour pouvoir être apprécié pleinement. Je souhaite à l'heure actuelle essayer de lui poser quelques questions, pour savoir ce qu'il pense vraiment de Mufasa, ainsi que de Tommy. Comme il est probable que ce personnage sombre soit jaloux de son neveu, du fait que par sa couleur le jeune Tommy ait tout de même été accepté par le peuple Pokémon, ce qui n'a pas été le cas pour Scar, que celui-ci cherche peut-être un moyen efficace de s'en débarrasser. Et en même temps, où est-il actuellement? Si ça se trouve, mes idées ne sont pas qu'allusions, si? Voilà que Tommy vient me rejoindre, il me demande de rentrer dormir avec lui. Pour une fois, il me le demande, alors que d'habitude je ne le découvre qu'à mon réveil. Peut-être que les évènements du jour lui ont marqué l'esprit, et qu'il ne veut pas que je me sente seul? Je sais que c'est moi qui ait fait amener Mufasa au territoire de l'ombre, mais je ne peux pas répondre à mes questions, surtout que je ne lis pas dans les pensées. Essayer de deviner ce que pensent parfois vos amis, c'est pas toujours facile...

Au petit matin, je m'aperçois que Tommy n'est plus avec moi. Il reste encore quelques Luxray et Luxio couchés, la petite Lyona aux côtés de ses parents, mais pas de Lixy blanc. En sortant de la tanière, je trouve Mufasa et Zazou, qui scrutent l'horizon depuis la pointe du Rocher. « Bonjour Mufasa, salut Zazou », dis-je. Zazou sait bien que je le taquine un peu, « Alors gros paresseux » me dit-il. « Dîtes, savez-vous où est passé Tommy? Il a passé la nuit avec moi, et il a disparu à mon réveil. », « Il est parti avec Scar », m'annonce Mufasa. Scar? Parti avec Tommy?! Je souhaite vivement de m'être trompé la veille, sinon je n'imagine pas dans quelle galère nous sommes! « Tu es sûr que ça va? » m'interroge le Roi. Scar ne m'inspire pas confiance, je demande à Mufasa d'aller les retrouver, cependant, lui a confiance en son frère, ce qui n'est absolument pas mon cas d'après mes dernières suspicions. « Par où sont-ils parti? », je m'inquiète tant de la situation que Zazou prend part de ma crainte, il n'a jamais apprécié lui non plus le caractère de Scar. Mufasa accepte donc au final de nous mener à eux.

« Ils sont allé bien loin », ce que je me met à penser. Voilà déjà un long moment que nous marchons en direction d'une grande clairière portant une grande fausse, que l'on appelle aussi la vallée des Tauros. Pourquoi Scar aurait-il emmené Tommy dans un coin pareil? J'ai de plus en plus de soupçons, je n'avais jamais senti une angoisse si violente et si désagréable. On aperçoit dans un des cratères qu'un troupeau de Tauros y descend à toute allure, semblant être prit de panique, quand soudain, Scar apparaît devant nous et nous informe que le petit est pris au piège. Tommy serait donc sous le troupeau de Tauros?! Nous nous dirigeons tous le plus rapidement possible sur la scène. Évidemment, ils sont déjà tous arrivé alors que je n'ai fais qu'un quart du parcours... Il serait temps que je prenne un peu de Carbone, mais... Ce n'est pas en pleine savane ni sous forme Pokémon que je pourrai en acheter. À l'heure actuelle, je dois arrêter de penser et me concentrer sur ma course, j'ai trop peur qu'il arrive quelque chose à Tommy, comme je le répète souvent.

Arrivé sur les lieux, les Tauros ont déjà quitté les lieux. Zazou semble évanoui ici, au bord du précipice. La tension était trop forte pour le piaf? Je regarde dans l'immense ravin ce qui a bien pu se passer, souhaitant qu'il n'est rien arrivé à Mufasa et surtout Tommy, mais je constate que le petit est vivant, et qu'il essaie de fuir Scar, tandis que Mufasa est couché devant les pattes de son frère... Non!... Ne me dîtes pas que le Roi est...

Du haut du ravin, j'essaie de poursuivre Tommy, et je m'aperçois aussi que les trois Grahyena qui l'avaient attaqué au territoire de l'ombre le poursuivent à nouveau. Serait-ce eux qui ont affolé le troupeau de Tauros? Donc Scar n'y serait pour rien dans cette histoire? Le petit Lixy Blanc tente de grimper la pente pour sortir de ce trou. Il réussi à s'éloigner, avant que je ne l'atteigne, et j'en profite pour lancer des petits rochers sur le trio, histoire de les retarder. Je me dirige en direction de Tommy, l'ayant encore sous ma vue, et j'accélère le mouvement lorsque les trois guignols sont eux aussi dans la course. Je n'ai ni envie de me faire bouffer, ni envie que le Prince se perde, déjà que je suis personnellement perdu... Soudain, Tommy disparaît sans que je m'en aperçoive, mais j'ai vite compris où il est passé, quand je glisse à mon tour sur une longue pente comme si j'étais sur un toboggan, et qui mène à une série de buissons épineux... Aïe aïe aïe... Ou même Ouille ouille ouille, je décide donc de me protéger les yeux avec mes pattes avant pour éviter le pire, me faire crever un œil. Une fois à l'arrêt, j'ouvre mes yeux, et je me rend compte que je suis dans une sorte de jungle buissonneuse. J'aperçois le Prince blanc défiler au loin dans l'ombre des plantes à pointes, sèches et tranchantes comme des couteaux. La terre est friable, et je m'avance à mon rythme ralenti en direction de Tommy, que j'ai perdu de vue.

J'ai passé une bonne partie de la journée dans ce coin sec, j'ai très soif, et malheureusement je n'ai pas pensé à prendre une ou deux baies dans mon pelage. Après une éternité, dans cette forêt morte, je fini par sortir et me retrouver en plein désert. Je continu à marcher, marcher, quand j'aperçois soudainement un groupe de Pokémon à la fois rapaces et voraces, que je n'avais jamais rencontré auparavant. Pas loin, un Musteboue assis sur un Cochignon foncent dans le tas de plumes, apparemment histoire de délirer entre eux. Je ne savais pas qu'un Cochignon pouvait vivre dans un tel désert? Son type Sol peut-être? Son type Glace demanderait plutôt les montagnes et le froid. Oh tiens! Le Prince est couché là où les rapaces s'étaient regroupé! Mais le duo zinzin s'approche aussi de lui, curieux de voir un petit Lixy blanc dans les parages, sans doutes un double choc pour eux. Tandis que le Musteboue prend peur et décide de fuir, le Cochignon veut au contraire prendre le petit sous son aile. Après un instant de conversation entre eux, ce duo décide finalement de prendre le Prince avec eux. Je les poursuis discrètement, sans savoir où précisément ces deux là se dirigent.

Non loin d'ici, une immense oasis blindée de végétation bien verte semble être leur coin de vie. En entrant dans cette forêt, on se rend vite compte de la différence de température entre le désert et cet endroit, au moins ici le Cochignon n'est pas trop dépaysé de son habitat d'origine. Avant d'aller essayer de les rejoindre, je préfère les observer pour voir quelles sont leur intentions envers le petit bonhomme, et si jamais je venais à passer un peu de temps avec eux, devraient-ils savoir que ce petit est un futur Roi? Je préfère garder la discrétion à ce sujet pour le moment. Je pense que je vais aussi attendre que Tommy soit plus fort avant d'essayer de le ramener au Rocher du Luxray.

Musteboue vient de lancer un léger Pistolet à O sur le petit, ce qui l'a réveillé brutalement, mais efficacement. Les présentations se font, Musteboue s'appelle donc Timon, et Cochignon Pumbaa. Quand à Tommy, il n'ose pas se présenter, on dirait qu'il est déprimé. Remarque que son père était en très mauvais état dans la fosse, je ne sais même pas ce qui lui est arrivé, et je n'oserai le demander à Tommy, cela semble déjà assez dur pour lui. Je continu de les observer, le duo foufou et sympathique font faire le tour de leur territoire à notre petit Lixy, ils essaient d'obtenir des réponses auprès de Tommy, sur sa couleur, sa provenance, mais ils n'ont aucune réponse satisfaisante.

C'est alors que Timon laisse tomber l'affaire, et veut montrer avec son ami Pumbaa que le passé est passé, et qu'il faut profiter de la vie au jour le jour, songer à toutes les belles choses que leur coin offre. Cela ne convainc pas encore Tommy, et pourtant, le duo commence à conter le passé de Pumbaa. Le Cochignon n'aurait pas eu lui non plus un passé facile, en effet, il était rejeté de tout autres animaux sous prétexte qu'il a des digestions trop odorantes. Il paraît même que les Moufouette tombe KO rien qu'au passage de Pumbaa, et pourtant, il a réussi à trouver un ami fidèle qui ne l'a jamais abandonné pour si peu, et il s'agit bien entendu de Timon. Contrairement à Pumbaa, Timon semble le plus extravagant du duo, et ne manque pas de bonne volonté lorsqu'il s'agit de donner son idée sur la vie. Quand à lui, le Cochignon semble plus calme et plus à l'écoute, il est plus tendre que le Musteboue et veut résoudre les problèmes autrement qu'avec de simples paroles. Je m'abstiens encore de les rejoindre, j'ai peur d'effrayer ce duo en les approchant d'un coup, alors je tente de faire savoir au petit que je suis là, en lançant des petits cailloux à côté de lui, mais rien à faire, il ne s'en rend même pas compte... Oups! Ce caillou là est parti dans la gueule de Timon, je détale pour ne pas être repéré tout de suite.

« Bon! Comment je vais attirer l'attention de Tommy sans que les autres ne remarquent ma présence les premiers? ». Évidemment, je préfère que Tommy leur fasse savoir que je suis un ami avant que Timon et Pumbaa ne commencent à fuir ou me charger. Tandis que j'entends le duo chanter une drôle de chanson, je cherche à prendre contact avec Tommy sans me faire repérer, mais ce n'est pas facile, surtout qu'il est lancé sur les paroles de cette chanson. « Hakuna Matata? Mais qu'est-ce que ça veut dire ces mots là? », mais en écoutant Tommy chanter « Cela signifie que tu vivras ta vie sans aucun soucis », j'ai compris que ma question a déjà sa réponse... Le duo conduit Tommy près d'un grand feuillage, et en poussant quelques branches, on découvre un monde stupéfiant, un immense coin mélangé de vert et de bleu, des cascades d'eau et de feuilles sur des falaises gigantesque, un véritable paysage de rêve! Je ne cesse de les suivre sans me montrer, ils s'approchent d'un gros tronc d'arbre couché, et cherchent de quoi se nourrir dedans... Des insectes? Plein de Pokémon de type Insecte! Pumbaa soulève le tronc à l'aide de ses défenses pendant que Timon se sert ces petites bestioles sur un plateau... Il ne va pas faire manger ce Chenipan à mon petit Prince quand-même!

Beurk! Pendant que Tommy trouve ça gluant et appétissant, je suis en train de gerber dans mon coin, le peu qu'il me restait dans l'estomac, j'ai dû vider tous les organes internes à mon corps sur le coup... Je poursuis encore le trio aussi caché que possible, ils traversent un long tronc qui sert de pont, j'essaie de les suivre, mais j'ai le vertige là dessus! Et me voilà la tête en bas, j'ai glissé... Le temps que je me reprenne et que je remonte sur le tronc, les trois amis se sont lancé dans un coin d'eau histoire de se baigner un peu. Pour Timon et Tommy, je ne dis pas, mais Pumbaa, un Cochignon, qui se baigne dans un point d'eau? Remarque que Nina, un Goupix que j'avais reçu du professeur Chen alors elle attendait encore dans un œuf, était un petit Pokémon feu qui n'avait pas peur de plonger dans l'eau pour me venir en aide. Il semblerait que certains Pokémon, malgré leur type, puissent ne pas reculer devant les pires situations, qui leurs sont souvent impossible d'accès.

« Allez! Nouvel essaie! », me dis-je en essayant d'attirer le petit avec des bruitages que je fais à partir de ma petite gueule d'Evoli. Bingo! Tommy regarde en ma direction, mais pas seulement lui, les deux autres aussi... « Disccat! » cri Tommy en m'apercevant. « Tu le connais » demande Timon, et Tommy lui confirme en disant que je suis son grand frère. « Euh... Il n'y a pas erreur là? Un Lixy et un Evoli? Frères? », demande Timon, « C'est une longue histoire, mais c'est un peu comme si c'était le cas. », que je rajoute sur le coup. Tommy me sert aussi fort que possible dans ses pattes, et commence à pleurer « Disccat! Papa est mort! Et c'est ma faute!... ». « C'est ta faute? Mais comment? Qu'as tu fait pour penser une telle chose?! », je lui demande, surpris d'apprendre une telle chose. Il pleure en cachant son visage dans ma fourrure, je sent ses larmes couler jusqu'à mes pattes, je ne vais donc plus le questionner là-dessus, et je le sers fortement dans mes pattes à mon tour. Timon et Pumbaa n'ont pas comprit ce qui se passe, et je leur sors « Hakuna Matata, comme vous lui disiez avant que je... », « Tu nous espionnais?! » demande Timon, sans montrer réellement un signe de colère. « Je voulais m'assurer que je ne vous surprendrai pas, et que vous m'aurez laissé le temps de me présenter, je vou... » mais Pumbaa reprend sans me laisser finir « Il fallait venir, ce ne sont pas les Evoli qui nous effrayent le plus, ils ne sont pas des prédateurs comme le sont... » et ne termine pas sa phrase en regardant le petit Tommy, mais j'ai compris ce qu'il voulait dire, et j'aurai dû m'en douter un peu aussi.

Je demande à notre duo de nous laisser seul juste un court instant, le Lixy et moi, il y a quelques choses que je dois parler avec lui. Timon se demande pourquoi des cachotteries, mais s'éloigne quand-même, Pumbaa le trainant en tirant l'autre par ses deux queues. Je ne veux pas demander à Tommy comment le drame s'est produit, je lui demande juste si il est d'accord pour rester ici, le temps que son niveau au combat s'améliore. Le petit est d'accord, à condition que je reste aussi avec lui. « Bien sûr mon Tommy, je ne vais pas t'abandonner, j'ai toujours ma promesse en tête qui est de prendre soin de toi pour toujours. », lui dis-je. Comme je n'ai aucune idée de ce qui s'est passé avant la mort de Mufasa, comme je ne sais pas ce qui a provoqué ce désastre, je préfère que le petit reste en sécurité ici avec ses nouveaux amis, avant un jour de le ramener sur son trône, dans son royaume. Je rappel Starsky et Hutch, Timon qui semblait tendre l'oreille depuis le début, encore heureux qu'il n'ait pas entendu.

« Je ne me suis même pas encore présenté, je m'appelle Disccat, et je suis le parrain de Tommy, je m'occupe de lui quand il n'y a pas ses parents, mais je voudrai vous demander un service. », le service que je leur demande, c'est de s'occuper de Tommy pendant mon absence. Je compte me rendre sur la Terre des Luxray pour voir ce qui se passe actuellement. « Donc, tu comptes nous laisser le petit le temps de ton absence? Et qui te dit qu'on va accepter? » dit Timon. « On accepte », affirme Pumbaa, je sais bien que je peux compter sur eux, même si je ne les connais pas vraiment, c'est un sentiment. Après tout, ils ont voulu adopter Tommy, alors ils pourraient bien s'occuper de lui un instant? Tommy ne dit rien, je suppose qu'il n'est pas contre. « Je sais que ça doit vous paraître bizarre de voir un Lixy blanc, mais il n'est pas un monstre pour autant. », dis-je aux Funcky Cops, mais d'après eux, il existe aussi un Evoli dans leur jungle, qui n'est pas de couleur normale, cependant ce dernier ne serait pas un ange. C'est surprenant d'apprendre cela encore, et moi qui me trouve dans la peau d'un Evoli, ça me fait bizarre...

C'est en fin d'après-midi que j'arrive sur la Terre des Luxray, le Rocher n'est plus très loin, et je suis content de moi. J'ai retrouvé mon chemin! Mais le ciel a changé, il est devenu plus sombre. C'est un signe de mauvais présage, Mufasa, le Roi Soleil, est mort, et son territoire est comme avalé par celui de l'ombre. Je rejoins Sarabi et les autres Luxray sous le Rocher du Luxray, et je m'informe sur ce qui se passe ici. « Scar a quelque chose d'important à nous dire, j'espère que ce n'est pas trop grave », me dit Sarabi. Scar... Je suis à l'écoute, le voilà qu'il arrive et se place sur la pointe du Rocher du Luxray. « Mes amis, c'est avec le cœur lourd et remplie de tristesse, que je vous annonce la mort de mon frère, Mufasa... Et de Tommy... », dit Scar. Sarabi est sous le choc, et je ne comprend pas pourquoi Scar dit que Tommy est mort, alors que je sais qu'il m'attend pas si loin d'ici. « Et c'est à contrecœur, moi Scar, de lignée Royale, qui reprend le trône de mon feu frère... ». Il a des regrets de prendre la place de son frère, alors qu'il a toujours voulu avoir, et Keunotor emballe le chocolat dans du papier d'allu aussi!

Pour l'instant, je préfère me taire, j'annonce à Sarabi qu'avec la mort de Mufasa, je ne peux que me retirer, et elle me comprend, c'était le seul véritable ami que j'avais ici. Mais ça me fait mal quand-même de les abandonner à leur triste sort... J'ai eu une idée avant de repartir, je vais voir la petite Lyona, et je lui dit « Plus tard, quand tu seras grande, et qu'ici si la vie devient impossible, rejoins-moi dans cette direction, il y a une immense jungle derrière le grand désert, n'oublie pas, je t'y attendrai. ». La petite est d'accord, je suis tenté de l'emmener dès aujourd'hui, mais je ne peux pas la séparer de ses parents, tout comme Tommy est séparé de sa mère, surtout que ses parents ne comprendraient pas ce qui se passe, et nous auraient suivi. Comme Lyona m'a fait la promesse de venir quand elle sera grande, je pars rassuré, ou presque. J'entends que Scar veut rallier les Grahyena aux Luxray... Je n'imagine même pas la catastrophe que ça va être ici, sans notre bon Roi Soleil...

Maintenant, je suis presque convaincu que Scar est derrière la mort de Mufasa, que les Grahyena qui poursuivaient Tommy étaient sous ses ordres. Il voulait faire éliminer Tommy pour être sûr que le trône Royal soit à lui. Ce serait lui aussi qui ait incité le petit blanc à visiter le territoire de l'ombre, et aujourd'hui, les deux territoires ne se distinguent même plus... Ce n'est plus qu'une question de temps, je dois aider Tommy a gagner beaucoup d'expériences pour qu'il puisse se défendre en cas de danger, surtout que je sais qu'un jour, il devra reprendre sa place, et vaincre Scar... Mais ce dernier est bien endurci, avec tout ce qu'il a dû vivre aussi... J'essaie d'imaginer le passé de Scar, il est né jumeau de Mufasa, seul l'un d'eux pourra prendre la place de leur père, et Mufasa fût choisi parce qu'il était de couleur ordinaire. Scar trouvant ça injuste, il a passé son enfance à être taquiné par Mufasa et les autres Luxray, avant qu'un jour je n'arrive vivre chez eux. Tout de suite, on a commencé à me dire du mal sur Scar, qu'il a une couleur différente, c'est le diable incarné, et on m'a empêché de lui adresser la parole... Tandis que Mufasa, lui, on m'a laissé passer mon temps avec lui, lui qui m'a trouvé endormi près du lac, lorsque j'étais encore perdu, désorienté sur ce qui s'était passé.

Mufasa était petit, il ne peut pas être responsable du retournement de Scar, son frère, et tout ça pour une différence de couleur... Je n'ai jamais considéré Scar comme un rebut de la société, mais un caractère malsain s'est vite formé en lui, et qui sait, si il n'est pas responsable de la mort de ses parents... Ses parents qui l'ont rendu comme ça. Avec le temps, je n'apercevais plus beaucoup Scar, il passait son temps à fuir son entourage, il partait souvent se battre dans le territoire de l'ombre, se battre comme il n'aurait jamais pu chez lui, ou du moins, chez son frère. Peut-être que le père des jumeaux a vraiment pu ressentir une âme néfaste chez Scar, mais comme je le dis souvent, je ne crois pas aux miracles. C'est sûr que jusqu'à aujourd'hui, Scar a plus eu une âme tourmentée et incendiée que quelque chose de vraiment mauvais. Le mal ne se fait pas par un choix insaisissable à la naissance, le mal se fait lorsqu'un personnage n'est pas aimé de personne, l'entourage fait le mal sans même s'en rendre compte.

Je suis sûr que si Scar avait pu avoir ne serait-ce qu'un seul ami lors de son enfance, il ne serait pas ce qu'il est devenu aujourd'hui. Il s'est rallié aux Grahyena peut-être parce-que ceux-ci sont aussi rejeté par les Luxray? Pourquoi faut-il que dans chaque monde, il y ait des guerres sur les différences? Un Grahyena n'a pas demandé à être un Grahyena, un Luxray n'a pas demandé à être un Luxray. Et d'un autre côté, j'ai la chance de pouvoir choisir ma voie en tant qu'Evoli, vivre dans les fonds marins en évoluant en Aquali, ou dans les zones volcaniques en tant que Pyroli... Mais c'est un choix que je n'accepterai pas de prendre, car j'aime bien ces deux cas de vies, sur toutes celle que je peux encore choisir et aimer... On ne choisit généralement pas d'être ou ne pas être, on ne choisit pas de naître, mais si tous pouvaient garder en tête une seule chose, nous sommes tous des Pokémon. Ces guerres inutiles ne devraient même pas exister. Bon, certes il y a aussi les Roucool qui mangent des Magicarpe, et d'autres cas de ce genre... Je ne suis pas végétarien non plus, je n'arrive pas à avaler le moindre légume, et je suis allergique aux baies... Enfin, ça c'était avant de devenir un Evoli, je me nourri principalement de baies que l'on trouve dans ce monde, surtout les baies Nanab et les Mepo.

Je ne tarde plus à traverser le désert et à atteindre la jungle, mais cette dernière est si grande que j'ai peu de chances de deviner où sont Tommy et les Funcky Cops, et la nuit tombante, je fini par m'installer dans le creux d'un arbre, où personne ne viendrait me déranger. Et pourtant le lendemain, je me réveil plein de tâches de baies, que s'est-il passé? Je découvre une espèce de quadrupède de couleur noir et rouge qui fuit en riant aux éclats. Un petit con qui me fait une farce, j'ai horreur de ça... J'ai déjà eu du mal à faire disparaître la baie Oran qui était écrasée dans mon pelage, et là me voilà bien beau, multicolores... Le quadrupède revient me narguer, voyant que je ne bouge pas beaucoup. « Petite ordure! » je lui cri, « Allez dégage avant que je ne te massacre! ». Celui-ci se barre, il me faisait penser à un très jeune Evoli, sauf qu'il est de couleur noir avec une crinière rouge. Serait-ce le Pokémon dont me parlaient Timon et Pumbaa? Celui qui aime ennuyer les autres? Celui qui n'est pas un ange? Certes, mais il est jeune, et si ça se trouve, il est lui aussi représenté comme un rebut de la société... Si j'arrivais à le coincer un jour, je pourrai peut-être l'aider à reprendre une voie meilleure, pour lui comme pour les autres, alors que pour Scar, je crois bien qu'il est trop tard... Mais pour l'instant, je dois penser à détacher le jus de baies qui me colle aux poils, et rejoindre ensuite mon petit Tommy pour m'occuper de lui.

Tout en me trempant dans un petit ruisseau, l'eau est gelée, je le ressent surtout au niveau des coussinets et du museau, je me replonge dans mes pensées concernant Scar, et je me dis que même si celui-ci a sûrement tué Mufasa, il pourrait peut-être aussi faire un bon Roi? C'est vrai, il essaie d'associer les Grahyena avec les Luxray, c'est qu'il a un projet social assez intéressant. Mais j'attendrai quand-même d'avoir des nouvelles de Lyona, elle seule pourra bien me dire comment Scar fait tourner le royaume, et même si ça ne paraît pas très clair aujourd'hui, peut-être que dans quelques mois, ce sera tout autre chose? « RRAAAH!! CES FICHUES TÂCHES NE DISPARAÎTRONT JAMAIS?! », j'ai beau frotter, il en reste toujours un peu... « Hmm! J'ai le goût de baie Oran et Nanab mélangées! », faut bien trouver du positif quelque part, mais je ne remercie pas non plus l'autre de m'avoir fait ça. Bon, maintenant plus qu'une chose à faire, et ce n'est pas mince, je dois chercher un Lixy dans une immense botte de verdure... Pour ne pas dire un Voltorbe dans un coffre de Pokéball.

Pour commencer, me fier à mon flair... D'accord ce n'est pas une bonne idée, surtout que je dégage une odeur qui me trompe l'odorat... L'ouïe ce n'est pas trop la peine, je n'arrive pas à concentrer pleinement tout ce que j'entends, quoiqu'avec l'appuie de mes yeux, j'ai peut-être une petite chance. Si je n'étais pas idiot, je pourrai l'être en hurlant dans une jungle inconnue où je risquerai me faire attaquer par je ne sais quoi, dont un petit imbécile noir, je préfère donc m'abstenir de me faire entendre, et je vais devoir me fier à mon instinct, un instinct chanceux qui a souvent porté ses fruits... En attendant je porte surtout l'odeur des baies...

En continuant de chercher le bon chemin, après de longues heures de recherches, je fini par entendre deux personnages qui se disputent à l'Ouest de ma position. De défile donc sur ma gauche pour voir ce qui se passe, d'autant que je connais ces deux voix là. Je m'aperçois que Tommy est présent, et il semble se battre avec... Non pas lui?! Tommy se bat avec le même Pokémon qui m'a bombardé de baies ce matin! Je m'interpose entre les deux, en ordonnant à mon p'tit blanc d'arrêter cette bagarre tout de suite. J'entends aussi l'autre narguer Tommy en tirant la langue, tandis que Tommy me dit en criant « C'est lui, le Pokémon qui ennuie tout le monde! Je suis tombé dessus et il m'a provoqué! Comme il le fait maintenant! ». J'essaie de le calmer deux minutes, avant de me tourner vers l'autre qui me sort « Alors, t'as pas meilleur goût? »... Si je m'écoutais, je l'aurai flambé au œufs ce petit merdeux, mais j'ai comme un sentiment qui me fait agir différemment. « Qui es-tu? », que je lui demande. « En quoi ça t'regarde! » me répond-t-il... C'est vrai, en quoi son problème me regarde? Si ça se trouve, c'est qu'un petit abandonné, rejeté des autres, et bien qu'il se démerde seul! Et bien non, ce n'est pas mon avis de laisser ce petit à son sort. Certes, il peut ne manquer de rien, je peux me tromper sur mon idée première, mais si je n'en suis pas sûr, je ne peux pas le laisser avec ses problèmes. Ennuyer les autres, c'est digne de quelqu'un qui a des problèmes.

« Dégage! » hurle Tommy à l'Evoli noir, « Pas avant que tu me dises qui tu es! », je demande en reprenant mon interrogatoire. « En quoi ma vie vous intéresse-t-elle? », reprend le petit noir avant de s'enfuir. Timon et Pumbaa arrivent, en remarquant que l'Evoli différent des autres était avec nous. « T'es content de toi?! », dis-je en grondant Tommy. Je l'aime beaucoup mon Tommy, mais je ne veux pas qu'il soit comme d'autres mauvaises personnalités que je connais. Je laisse Tommy avec Starsky et Hutch pour poursuivre le petit noir. Peu importe ce que pensent les Funcky Cops à mon sujet, ce qui compte pour moi, c'est de venir en aide à ceux qui en ont besoin. Je ne dis pas que je suis infaillible, je pense notamment à ma propre expérience, un ancien ami, enfin, moi au moins je le considérais comme tel, mais je n'ai pas su faire entendre raison. Des capricieux, on en a partout, je l'ai été moi aussi, il n'y a pas si longtemps que ça encore. Enfin, si ça se trouve, je le suis encore aussi alors, mais peu importe, ce qui compte, c'est que je n'essaie pas d'ennuyer les autres comme le fait ce petit noir que je poursuis.

Je fini par le rattraper, et sans même le laisser respirer, je repose encore une fois ma question, mais avec plus de délicatesse, « Tu veux bien me dire qui tu es, s'il te plait? ». Le petit quadrupède baisse son regard au sol, et me répond par la même question qu'il me posait avant d'être interrompu par Tommy. « Pourquoi je m'intéresse à toi? Parce-que... » c'est souvent dur à expliquer, mais j'essaie de trouver les bons mots pour le rassurer par rapport à moi. « Mes problèmes n'intéressent personne! Et je sais me débrouiller tout seul! Je n'ai besoin de personne! » me dis-t-il. Cette fois je suis convaincu qu'il part sur une mauvaise voie, mais sans me comprendre moi-même, il faut absolument que je vienne à ouvrir mon cœur à ce petit... « Nous avons tous des difficultés à vivre dans le monde, pour certains, ces difficultés ne sont qu'un petit obstacle, pour d'autres, c'est un mur infranchissable. Pourtant, il faut surmonter au mieux ce mur, ne pas lâcher prise en l'escaladant, sinon tu vas prendre le chemin d'à côté, qui est beaucoup plus simple d'accès, mais qui ne te mènera jamais nulle part, et quand tu auras fait un long bout de chemin dessus, il te sera difficile de revenir en arrière. ». C'est sur ces explications que je laisse la parole à ce petit, en espérant qu'il ait saisi le message que je veux lui faire passer. Soudain, je vois en lui des larmes couler, il contracte sa gueule, montrant involontairement ses dents si blanche, avant de me tourner le dos et de s'assoir. Est-ce que le peu d'affection que je lui porte sur le coup suffit pour lui montrer que dans ce monde, il peut être aimé?

Mon passé n'intéresse personne, sauf ceux qui ont un cœur ouvert, et j'essaie moi aussi, de montrer que j'ai un cœur ouvert. Ce n'est pas de la vantardise, c'est juste un fait. Je ne cherche pas non plus à faire de la publicité pour ma personnalité, je veux juste aider ce petit, de mon mieux. Je me rapproche de lui, je ne sais pas comment il va réagir si je m'approche trop, mais je veux prendre le risque. Peut-être va-t-il retenter de s'enfuir, peut-être va-t-il se retourner et me rejeter, ou encore se laisser l'approcher sans broncher? Et bien ce petit a choisi la première option, mais je décide de le laisser filer cette fois, je pourrai toujours lui retomber dessus un jour, et constater quelle voie il aura choisi. Je ne lui souhaite que du bien.

Je retourne auprès de Tommy et des Funcky, mon petit blanc semble déçu que je l'ai laissé pour suivre le noir, tandis que Pumbaa me demande si j'ai réussi à le rattraper. Je raconte grosso-modo ce que je pense du petit noir, et le Cochignon est le seul à avoir des pensées pour. Timon me demande à son tour pourquoi je m'intéresse au cas du sombre Evoli, et je lui retourne la question en ce qui concerne sa rencontre avec mon petit blanc, et c'est là que ça lui a fait tilt. Tommy regarde ses pattes, se demandant sans doutes si il n'a pas fait encore une bêtise de chasser quelqu'un qui comme lui pouvait avoir besoin d'aide. « Il faut le retrouver. », propose Tommy, voulant racheter son erreur. Il en est de même pour les deux zigotos, mais cette fois, c'est moi qui leur dit de le laisser tranquille, oui, je pense qu'il doit d'abord réfléchir sur ce que je lui ai dit. Mais il ne lui a pas fallu si longtemps que ça apparemment au petit noir, puisqu'il revient en nous présentant ses excuses. « Excuses acceptées », lui dis-je, suivit par mes amis.

« Comment tu t'appelles? » demande Tommy à l'Évoli noir, mais Timon reprend le Lixy en lui disant qu'il faut d'abord se présenter avant de demander le nom de quelqu'un. « Je m'appelle Timon! Et voici Pumbaa, mon meilleur ami! », dit-il, et j'en fais de même, « Lui c'est Tommy, et moi Disccat. Maintenant, si tu veux, tu peux nous dire ton nom? ». Le soucis, c'est que ce petit noir ne connait pas son nom, il n'en a probablement jamais eu? Je lui aurai bien donné le nom « Black », mais peut-être que ça pourrait lui rappeler de mauvais souvenir, ou l'offenser vu qu'il est né d'une couleur noir qu'il ne doit pas pleinement apprécier. Pourtant, il faut savoir surmonter ses défauts, même si ce n'est pas toujours facile, mais je pense que ça peut l'aider si nous devenons amis. « Disccat, pourquoi ne lui trouverais-tu pas un nom? C'est toi qui l'a prit sous ton aile. Je ne dis pas qu'on ne veut pas vous aider, mais tu as la responsabilité première, tout comme avec Tommy. », me dit Pumbaa... Voilà qui est bien vrai au final, j'ai la responsabilité de Tommy par rapport à son père et parce-qu'il est mon Prince blanc, et voilà que j'ajoute le petit noir à ma liste. « Je ne veux pas vous ennuyer, si vous ne voulez pas de moi. », annonce justement ce petit. « Non tu peux rester, ne t'inquiète pas! » dis-je en réponse. Et voilà qu'il me vient à l'esprit un nom! « Mon p'tit, j'ai un nom à te proposer, si celui-ci t'intéresse! Que penses-tu de Jordy? ». Jordy est un prénom qui a marqué mon enfance, à cause d'une chanson que j'aimais beaucoup. Le petit noir accepte le nom d'office, j'aurai sorti « sac à puce » il aurait aussi accepté je suis sûr... « Non c'est vrai, j'aime bien ce prénom! » me confirme donc Jordy.

Timon commence à demander ses origines à Jordy, mais celui-ci n'ose pas trop répondre. « Hakuna Matata » nous sort encore Timon, mais au moins ces mots règles tout sur les moments difficiles, je pense que nous ne bombarderons plus Jordy de questions, le temps qu'il s'adapte a nous, ou qu'il essaie de s'adapter. Je demande maintenant à Tommy « Comment ça s'est passé vous trois pendant mon absence? », et Timon me répond au quart de seconde « Infernale! Il n'a fait que des cauchemars toute la nuit! ». Je comprends que Timon ait mal dormit du coup, et cela ne m'étonne pas pour Tommy, avec ce qu'il croit avoir fait... Lorsqu'il sera plus puissant, je lui parlerai de la vérité, que c'est Scar le responsable, parce-que si je lui en parle maintenant, il n'attendra pas d'avoir le niveau pour aller se venger, ce que je veux à tout prix éviter. Jordy vient renifler de près mon pelage, et s'excuse encore pour m'avoir écrasé ces baies sur moi. C'est vrai, ce n'était pas sympathique du tout, en plus c'est tout collant, mais voilà que je lui répond en rigolant « Pas grave! Au moins je ne sent plus le fauve! ». Il essaie de me laver à la méthode Pokémonienne, la langue, qui rappe la peau lorsqu'on est humain, mais faut dire que c'est pratique sur un pelage comme celui d'un Evoli, je sais au moins ce que ressentait Tommy lorsque Sarabi lui faisait sa toilette. C'est pas si désagréable, avoir tout ce poil sur le dos, ça démange, et la toilette que me fait Jordy est apaisante! « Merci Jordy de... »dis-je me sentant quand-même gêné, mais celui-ci me répond « Non ne me remercie pas, c'est pour m'excuser de t'avoir joué ce mauvais tour, et c'est moi qui te remercie de m'accepter parmi-vous... ». Je vois l'expression de ses yeux qui ont changé depuis notre première rencontre, ils scintillent d'amours, c'est un jeune très sincère, qui veut apporter le bien à ceux qu'il juge bons, exactement comme Mufasa.

Alors que nous suivons tous les deux justiciers à l'endroit où ils ont l'habitude de passer le plus de temps, Jordy me fait signe de rester avec lui à l'écart des autres. Il commence à me parler de choses auxquels il n'avait jamais parlé à personne auparavant, et peut-être aussi parce-que personne ne voulait lui prêter attention aussi. Il veut me conter son passé, du moment où il a découvert le monde jusqu'au moment avant qu'il ne me rencontre ce matin. Je ne doute pas qu'il n'a rien mémorisé durant sa période dans l'œuf, mais les Pokémon naissent avec la parole, une chose que l'humain est seul à ne pas savoir faire, voici son récit: « Je me souviens au plus loin des réactions de mes parents, au moment où j'ai découvert ce monde, qui disaient que je ne tenait pas de chacun d'eux, que j'étais trop... Noir... À leurs yeux, je suis la réincarnation du mal, venu au monde pour brûler tout sur mon passage. Ils n'ont cessé de chercher à s'éloigner de moi, me laissant même pas quelque chose pour me nourrir... J'ai appris à manger en les regardant avaler des baies, je me suis souvent étouffé, j'aurais pu mourir, ils en avaient rien à foutre... À vrai dire, tout ce que j'ai appris, c'est en les regardants de loin, j'essayais de faire ma toilette seul, j'avais plein de poils sur la langue, et je baignais dans mon pipi, ne sachant même pas comment faire... », Jordy ne cache pas les larmes qui lui coulent sur la figure cette fois, et il continu, « J'ai besoin que l'on m'aide, que l'on m'apprenne à vivre comme le font tous les autres, même si je ne suis pas normal... ». Il commence à parler avec difficulté, je comprend bien sa détresse, je verse moi-même des larmes sans m'en rendre vraiment compte. « S'il... S'il... te plait... » ajoute-il.

« Tu as peut-être une couleur différente, mais tu n'es pas anormal, regarde nous, tu vois bien? Nous avons tout deux des pattes, un corps, une queue, nos visages sont différents, mais derrière cette différence se cache simplement notre personnalité, et peu importe la ressemblance. Nos cœurs battent, nous sommes conçu de la même manière! Tu as du sang qui circule, et j'en ai aussi, dis-moi pourquoi tu n'es pas normal? Où est l'erreur? Je te confirme, tu es normal! », et je continu d'ajouter « Tu as toi aussi des sentiments, je vois ta sincérité dans ton regard, tu es quelqu'un de bien, Jordy, et même si ton passé n'a pas été rose, sache qu'il en est de même pour beaucoup d'autres. Mais cela n'a plus d'importance, comme le disent Timon et Pumbaa, Hakuna Matata, ce qui signifie Pas de Soucis. En fait, ce qu'ils veulent surtout dire, et je suis d'accord avec eux, c'est qu'il faut laisser le passé de côté quand on en a un comme le tient, et partir sur des bases nouvelles. J'imagine bien que ce n'est pas facile, mais regarde, je suis là pour toi, je veux t'aider à aller mieux, et sans même connaître la raison exacte... ». D'un coup je bloque, j'ai perdu le fil de ce que je disais, chose qui m'arrive souvent. « Je suis sûr d'une chose Jordy, c'est que je veux m'occuper de toi, comme si nous étions entre un père et son fils... Ce ne sont pas les choses que les autres disent sur toi qui est important, mais ce que toi tu sais vraiment... Tu est normal, personne n'est anormal! Même si tu étais né avec trois pattes, tu n'aurais pas été anormal, ce qui compte, ce sont les sentiments que tu exprimes, tant que tu en as, c'est que tu es quelqu'un de bien. », et je fini sur cette reprise, ne trouvant plus d'exemples ni d'autres mots. Je m'occuperai de lui comme un père, comme je viens de lui dire, puisque tout enfant a besoin d'être guidé, d'être aimé.

« Je ne sais pas comment te le demander... Je n'ai jamais aimé mes parents parce-qu'ils ne m'ont jamais aimé... Mais... » dit Jordy avec beaucoup d'hésitation, et je reprend, « Ne t'inquiète pas Jordy, je veillerai sur toi, comme un père... ». Nous restons immobile quelques secondes, avant de nous regarder dans les yeux une autre poignée de temps, et Jordy me saute finalement au cou en me serrant fortement dans ses pattes, et en criant le mot « papa ». Tout comme Tommy ce matin, Jordy cache son visage dans ma fourrure et se met à pleurer un bon coup. « Alors vous venez?! » cri joyeusement Timon en revenant, mais sa joie redescend vite à vue d'œil lorsqu'il voit la triste scène pitoyable qu'offrons Jordy et moi. Pour certains, comme pour d'autres, chacun a sa vision des choses, on peut nous trouver ridicules, on peut nous trouver charmants, rien ne changera le lien que nous portons Jordy et moi, l'un à l'autre. « Allez, venez vous amuser avec nous » demande Timon, « Rien de mieux qu'une bonne partie de rigolades pour décompresser tout ça! ». Nous séchons nos larmes, et rejoignons tous nos amis.

Comme le disait Timon, rien de mieux qu'une bonne baignade pour remonter le moral, Tommy et Jordy ont bien joué ensemble, je voyais leurs deux visages rayonnant de bonheur. Timon et Pumbaa m'ont bien fait délirer eux aussi, fallait les voir s'amuser comme des petits fous, ils étaient encore plus gamins que les deux autres. Je ne parle pas de moi, qui à part me prendre tout un tas de choses ridicules en pleine face, me suis aussi bien amusé qu'eux. Ah non, le bonheur absolu! Mais ce temps, combien durerait-il? Je garde en tête que Tommy est le véritable Roi de la Terre des Luxray, et qu'il lui faudra reprendre un jour sa place... Enfin, je suis tenté de rester ici pour toujours, mais je doute que Mufasa aurait accepté que son fils fuit ses responsabilités.

Et quelques temps plus tard, Tommy s'est entrainé comme un dingue, et a fini par devenir un magnifique Luxray. Fini le bon temps où je le voyais encore tout petit Lixy, mais il restera toujours mon Luxray blanc. J'ai aussi profité d'améliorer ma santé et mes statistiques, je suis complètement régénéré dans cette jungle si rafraichissante. Jordy a remonté la pente, et a repris son côté farceur, mais plus amicalement. Quand aux Funcky Cops, et bien ce sont toujours les mêmes! « Hakuna Matata! »

Un beau jour, alors que Timon et Pumbaa sont parti faire une ronde en chantant, on les entend soudainement hurler de peur au loin. Ne sachant pas où est Tommy, je file avec Jordy en direction des hurlements, où nous découvrons un Luxray qui se bat avec notre Tommy. Je demande à Jordy de ne pas intervenir, je pense savoir que ce Luxray est une Luxray, et pas n'importe laquelle. Cela ne signifie qu'une chose, c'est qu'il est l'heure, l'heure pour Tommy de reprendre sa place sur la Terre des Luxray. « Lyona! » crie-je aux combattants. « Lyona? » s'interroge Tommy. Mais la Luxray ne comprend pas, elle ne connait pas le Luxray qu'elle a combattu? Pourtant son blanc devrait lui rappeler quelque chose! « Tommy?! » dit-elle d'un coup. Tommy fait signe de la tête, et les deux fêtent leurs retrouvailles, tandis que Timon essaie de comprendre ce qui se passe: Il était sur le point de se faire bouffer, Tommy la connait, et maintenant c'est la fête? « Mais ils sont malades! » hurle-t-il. « Alors Lyona, comment ça se passe en ce moment sur la Terre des Luxray? », mais je ne m'attend pas à une réponse exceptionnelle.

« Scar nous mène la vie dure... Le territoire des Luxray a perdu sa clarté, son charme, sa verdure... Nous n'avons même plus un gibier à nous mettre sous la dent! » annonce Lyona. « Et c'est pour ça que t'es venu nous bouffer?! » ronchonne Timon. « Non, c'est moi qui lui ait demandé de venir nous rejoindre lorsqu'elle sera grande et forte. » que j'annonce à mon tour. Pumbaa, qui était coincé dans une racine d'arbre, s'approche et salue Lyona comme si elle était une Princesse. Cette fois Timon disjoncte, je pense qu'il a pris trop de courants électriques d'un coup. « Tommy, le temps est venu, tu dois reprendre ta place à Scar, comme le veut ton père, Mufasa. » lui dis-je, alors que Timon rajoute « Et parce-qu'en plus il est Roi?! Et il ne nous l'a jamais dit! », mais Tommy nie sa place, il n'est pas convaincu de pouvoir reprendre le trône après ce qui s'est passé, et se sauve avant que je ne puisse lui raconter ce que je pense vraiment. Lyona le poursuit aussi, et aux yeux de Pumbaa, ces deux là sont amoureux!

Mais Timon ne prend pas cette déclaration de Pumbaa joyeusement, en effet, il a peur de perdre ce jeune ami avec qui il a passé tout son temps. Il se met donc à chanter une chanson plutôt berçante, je demande à Jordy de me suivre, puis je lui conte toute l'histoire depuis le début. Il est déçu d'apprendre toute cette vérité seulement aujourd'hui, ce qui doit être le cas pour les Funcky Cops. Je lui explique pourquoi j'ai caché ça jusqu'à maintenant, mais il me dit que j'aurai pu lui faire confiance. Je lui annonce mes regrets, alors qu'il décide de se sauver en pleurant. Je suis triste que ça se passe ainsi, Timon est le plus touché en ce qui concerne le cas de Tommy, tandis que Jordy par le manque de confiance que je lui ai laissé croire... Je suis perdu, je ne sais plus comment agir dans tout ça... Je me retourne, et je vois pleurer Timon et Pumbaa, alors que la nuit tombe. Je les rejoins, mais eux ne nous en veulent pas à Tommy et à moi d'avoir caché la vérité, ce qui les ennuie, c'est qu'ils ne veulent ni quitter leur terrain de jeu, ni être séparé de Tommy, notre Roi. Je leur explique donc que pour Jordy c'est différent, il a décidé de me laisser en plant parce-qu'il est persuadé que je ne crois pas en lui, que je n'y ai jamais cru d'ailleurs... Il doit penser que les sentiments que je lui ai dévoilé précédemment sont aussi faux. Ça me fait mal, mais pas autant que lui, je m'en veux terriblement... Pumbaa me rassure en me disant que j'ai bien fait de garder ce secret, et avec Timon, ils partent tout de suite à la recherche de Jordy.

Me voilà seul, perdu dans mes pensées, angoissé par ce que réserve l'avenir. Tommy ne veut plus être Roi, Jordy me déteste, « Mufasa... Excuse-moi, j'ai tout raté... ». Je perd tout espoir, des longues minutes interminables, et pourtant, apparu de nulle part, voilà que se pointe Rafiki, le vieux Simiabraz qui a baptisé le jeune Roi, et ainsi depuis plusieurs générations. Oh! Il me ramène Jordy en plus, Jordy qui n'est plus du tout fâché après moi! Rafiki a convaincu mon cher fils qu'avec toutes les choses bonnes que je lui ai apporté jusqu'à présent, c'est que j'ai toujours tenu à lui. Jordy a accepté de comprendre pourquoi je devais garder ce secret, et il me ressort aussi « Hakuna Matata », que confirme le vieux bipède, c'est lui, d'après lui, qui a apprit ce mode de vie à Timon. Jordy et moi suivons le rapide Simiabraz à la poursuite de Tommy, celui-ci m'ayant demandé de l'accompagner.

Après une longue course, nous rejoignons Rafiki qui se tient aux côtés de Tommy. Apparemment il essaie de motiver notre Roi à le suivre. Nous nous approchons des deux, et je cite à Tommy « Tommy! Voici Rafiki, un ami de ton père! C'est lui qui t'a montré à ton peuple le jour de ta naissance. ». Tommy nous annonce que ce vieil enflammé dit aussi connaître Mufasa, et qu'il est toujours vivant. « Mufasa est vivant?! » m'écrie-je, « Qu'attends-tu pour nous mener à lui?! ». Rafiki prend encore un chemin à travers les arbres, alors que Tommy, Jordy et moi galérons à le suivre. Nous arrivons finalement près d'un point d'eau, Rafiki pointe du doigt le reflet aquatique. Tommy penche la tête, et ne voit que son propre reflet. Qu'est-ce que ce vieux fou veut dire par là? Mufasa n'est dont pas vivant?! Rafiki insiste pour que nous regardons mieux le reflet de l'eau, et là, on voit la forme de Mufasa apparaître dans le reflet de Tommy. Soudain, dans le ciel se forme Mufasa, à l'aide de nuages! Mufasa! Si tu savais à quel point tu me manques... Je n'oublierai jamais tout ce qu'on a parcouru ensemble, tu étais un brave petit, et tu étais devenu un Roi incontestable... Et bien moi qui ne croyais pas aux miracles, je ne peux cette fois que me résigner devant les croyances de mes Luxray préférés.

Je me rappel encore du jour où on a sauvé Tommy et Lyona alors qu'ils étaient parti dans le territoire de l'ombre. D'un coup, le Mufasa de nuage se met à parler, et à apparaître plus clairement dans un ciel étoilé. Il est déçu de voir que son fils ne veut plus défendre sa lignée, et lui ordonne d'aller reprendre sa place dans le cycle de la vie. Mais Tommy est au plus bas, il ne sait pas comment la reprendre disant qu'il n'a plus aucun pouvoir. Mufasa le reprend, et lui dit de ne pas oublier qui il est, qu'il est le fils de Mufasa, et c'est lui, Tommy, qui doit reprendre cette place. Mufasa disparaît, en ajoutant une dernière fois « N'oublie pas qui tu es. ». Tommy hésite encore, il a des regrets amers tout au fond de son cœur, mais je laisse Rafiki lui expliquer que les erreurs son souvent inévitable, et ce singe donne un coup de bâton sur la tête de Tommy. Mon petit blanc ne semble guerre apprécier ce coup tordu. Le vieux rajoute que c'est avec les erreurs du passé que l'on apprend à fonder l'avenir, et envoie un nouveau coup de bâton que Tommy esquive. « Ah! Tu vois?! Alors, que vas-tu décider? » demande Rafiki. Pour commencer, Tommy prend et jette le bâton du primate, que celui-ci conteste. En même temps, Tommy nous quitte en vitesse, « Où vas-tu?! » lui pose comme question Rafiki, et Tommy annonce qu'il va reprendre sa place sur la Terre des Luxray.

Je demande à Rafiki d'aller prévenir Lyona et nos amis les Funcky Cops de notre départ pour la Terre des Luxray, avant de rejoindre Tommy, accompagné de Jordy. C'est que Tommy est déjà loin, mais j'ai fais des progrès de courses avec ma santé qui s'est amélioré dans l'environnement frais de la Jungle aux Funcky, et même si le fait de retourner vivre dans la savane avec Tommy me coincera le cœur à nouveau, ce qui compte pour moi, c'est de l'accompagner de la même manière que j'ai accompagné Mufasa. Jordy a hâte de découvrir le royaume de Tommy, et j'avoue qu'après tout ce temps, j'ai aussi très hâte.

Et pourtant, arrivé dans notre royaume, on ne trouve que Terre sèche et désolation... Mais qu'est-il arrivé à toute cette contrée pour qu'une telle ampleur de dégâts soit comptée ici? Tommy n'en revient pas lui non plus, mais il se fiche encore du décors, ce qui compte pour lui, c'est de reprendre sa vie en pattes. Nous observons un peu de loin, tandis que Lyona, venant d'arriver, nous reparle de la désolation. « Nous allons combattre ton oncle, pour ça?! », demande Timon en arrivant à son tour. « Timon! Pumbaa! Je suis content de vous voir! », et Pumbaa ajoute « Vôtre Majesté » en se prosternant devant notre Roi. « Pumbaa, pas de ça entre nous!... Timon, oui, nous allons nous battre pour ça, c'est mon royaume. » dit Tommy. Timon n'est pas enchanté par le désastre qu'est cette Terre, mais si c'est pour son ami Tommy, il est partant! Nous sommes tous partant!

« Des Grahyena... J'ai horreur des Grahyena... J'espère que tu as un plan...! » demande Timon. « Je vais les appâter. » annonce Tommy. « Bonne idée... EH!!! » gémit soudainement Timon, comprenant que c'est lui l'appât. Tommy ajoute « Pas de paniques Timon, c'est juste leur faire une diversion... », et Timon répond « Ça va pas! J'vais pas m'déguiser en vahiné! »... Ce Timon, toujours prêt à faire son numéro, je suis éclaté de rire en le voyant chanter, danser, et déguisé en vahiné pour attirer les Grahyena! Pumbaa est disposé comme le plat du jour d'un restaurant. N'empêche que ça a bien fonctionné, ces tâches de ténèbres ont mordues à l'hameçon. Trop fort ce Timon! Nous pouvons maintenant approcher Scar, qui fait appel à Sarabi, ce qui éveil Tommy, et le rend très attentif à ce qui se passe. Scar demande violemment à la mère de Tommy « Pourquoi vous n'apportez plus de gibiers?! », et Sarabi répond qu'il n'y a plus rien sur cette Terre, qu'ils doivent quitter les lieux, une chose que refuse Scar. C'est lorsqu'elle énonce le nom de Mufasa, que Scar lui envoie un puissant coup de patte et l'envoie à Terre.

« GRRROOAAAORRRR!!! », le rugissement de Tommy gronde tel un coup de tonnerre! Il s'est placé aussi vif entre Scar et Sarabi, les prenant tout deux pour la résurrection de Mufasa. « Tommy!... Tu es en vie!... » constate la mère du Prince. « Tommy! Je suis ravi de te revoir ici... Vivant! » dit Scar tournant son regard vers les trois Grahyena qui ont lamentablement échoués. Tommy demande à Scar de mettre un thermes à son règne qui tourne sous un régime de dictature. Les Luxray sont toutes d'accord pour soutenir Tommy, qu'il puisse remplacer Scar. Mais celui-ci ne recule devant rien, et accuse Tommy d'une chose dont il devrait se sentir coupable. Tommy recule sous la pression que lui met Scar, quand soudain, il trébuche dans le vide, au bout de la pointe du rocher. D'un coup, cela me vient à l'esprit que Scar accuse à tort Tommy, alors qu'il est le vrai coupable! « Tommy, tu n'as jamais été le responsable! Scar à tenté de te tuer! » que je lui hurle, en essayant de le faire réagir. « Sottises! », des preuves, réclame Scar, et là, j'avoue que je ne suis pas à cent pour cent certains de ce que j'avance... Mais Scar approche sa tête à côté de celle de Tommy, avant que celui-ci ne se remotive et regrimpe en vitesse pour coincer Scar sous ses puissantes pattes. Je n'avais jamais vu Tommy aussi remonté qu'à ce moment là. « Dis-leur la vérité! » hurle Tommy a Scar, et celui-ci ne tarde pas à avouer son crime! Je ne doutais pas de Tommy, mais je n'aurai pas dû douter de Scar en fait, espérer qu'il avait un bon fond, et mon cul c'est du Roucool?!

Les Grahyena ne tardent pas, et se jette sur Tommy pour défendre Scar. D'autres ténébreux se jettent sur les Luxray, j'embarque Jordy pour l'éloigner de l'émeute, mais nous sommes pris au piège! Heureusement que Starsky et Hutch arrivent nous donner un bon coup de patte! Enfin, surtout aux Grahyena pour les expédier. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises, il y a tellement de Grahyena, qu'il nous faudra quand-même nous battre. Alors Jordy et moi Joignons nos forces pour aider nos amis. Je ne savais pas que ces Grahyena étaient si faible, ou alors c'est mon niveau qui est plus élevé? C'est vrai... Je ne me suis jamais demandé à quel niveau je pouvais être? Mais ce n'est pas le moment, l'heure est au combat! Et pourtant, l'arrivé de Rafiki pour nous soutenir m'a bien fait marrer, il a massacré un groupe de Grahyena à lui tout seul, on voit que son type combat est avantageux! Quel délire! À vrai dire, je commence à apprécier de me battre contre ces « crève la faim ».

J'aperçois Timon fuir deux Grahyena qui le pourchassent, j'appelle Jordy, puis nous suivons Timon dans la tanière Royale, qui est entré dans une cage d'os où est enfermé Zazou, le Pijako! Et nous voilà pris au piège! Les trois Grahyena qui nous ont souvent défié sont de retour, et s'apprêtent à nous attaquer, quand soudain, Pumbaa pénètre les lieux. L'un des Grahyena vient de faire la plus grosse erreur de sa vie, insulter Pumbaa de « porc ». Le truc, c'est que ses amis l'appellent le porc, pour les autres, c'est Monsieur Porc! Et Pumbaa charge violemment les Grahyena, les écrase, les matraque, bref, du pur caractère de Cochignon quoi! Nous sortons tous de la tanière, tandis que j'essaie de retrouver mon petit blanc, quand un immense éclair émane aussi soudainement et violemment du toit du Rocher... Le combat entre Tommy et Scar? Si c'est le cas, je ne peux intervenir, le suspense est à son comble, j'ai si peur pour mon petit protégé... Jordy essaie de me réconforté, tandis que les Grahyena sont de moins en moins présents.

À chaque coup qu'ils se donnent, Tommy et Scar déclenchent de puissant coups de tonnerre, je ne vois pas bien d'en bas ce qui se passe vraiment, j'ai si peur, ce serait stupide d'en arriver là et que Tommy ne réussisse pas... Oh puis zut! « ALLEZ TOMMY!!! ÉCLATE-MOI CE SCAR!!! » que je hurle te tout mon souffle, souhaitant que le miracle s'accomplisse. Mince! L'un d'eux vient d'être éjecté en dehors du ring, résultat, une longue chute!... Mais lequel des deux est tombé?! Scar? Oui, Tommy redescend! Il est vivant! Mais, je suis quand-même triste pour Scar, si il n'avait pas mal tourné à cause des évènements passés, il n'en serait peut-être pas arrivé là... Tommy nous remercie tous, avant de s'avancer jusqu'à la pointe du rocher du Luxray, levant la tête dans le ciel, et poussant un puissant rugissement! Et le coin devient comme une scène d'opéra, ou de hard rock plutôt, avec tous les rugissements des Luxray réunis... Bien joué, mon grand blanc...

C'est ainsi qu'un nouveau miracle se produit, toute la sècheresse qui avait envahi ce terrain a repoussé, le jour où je me tiens à côté de Jordy et de mon nouveau Roi, tandis que Rafiki montre la fille de Tommy au peuple des Pokémon.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 26 Sep - 21:28 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Saholan
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 5
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 00:21 (2012)    Sujet du message: Chez Disccat

Waou très jolies tes BD, j'aime particulièrement l'histoire de Shadow ^^'
Revenir en haut
bamoisoloman
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2012
Messages: 22
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Déc - 20:40 (2012)    Sujet du message: Chez Disccat

2 é histoire tiste :'(
Revenir en haut
Rockdog
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2013
Messages: 2
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Dim 3 Mar - 21:13 (2013)    Sujet du message: Chez Disccat

J'adore tes bds! Surtout shadow mais ca finis brièvement,avec abson qui meurt mais j'ai pas compris la raison.
Revenir en haut
bamoisoloman
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2012
Messages: 22
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 10:35 (2013)    Sujet du message: Chez Disccat

Reponse trouvé mais pas sûr : 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:53 (2016)    Sujet du message: Chez Disccat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pokémon Kamizawa Index du Forum -> Place des membres -> Galeries Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com